Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 11:28

800px-Fryne przed areopagiem

 

                         "Phrygné devant l'aréopage" (1861)   C'était une belle catin (une hétaïre) accusée devant l'assemblée d'Athènes et, son avocat la montre (!) aux sages (dont plusieurs étaient ses amants) en ôtant son voile pour les convaincre  de sa beauté ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

H


Ce peintre était assez ignoré jusqu'ici ,c'est très intéressant



Répondre
B


— Abracadabra, et voilà, je fais apparaître une super gonzesse.


— Trop fort !


— Magnifique !


— C'est mieux que l'autre fois lorsqu'il a fait apparaître un bouc. Cette saloperie de bête a pissé partout.



Répondre
S


Belle histoire de magie !



H


Un teint diaphane virginal qui éblouit ces messieurs, c'est la vengeance de la beauté abusée !



Répondre
K


Les couleurs sont superbes !!! Un vrai coup de coeur ce peintre que je ne connaissais pas...


Quant à la "catin", ces messieurs ne se privent pas pour se rincer l'oeil.



Répondre
S


Je ne connaissais pas non plus bcp Gérôme, mais ça ne manque pas d'intérêt !


Quant à la catin Phryné, ces messieurs n'ont pas dû que se rincer l'oeil, ils y ont trempé leur vieille nouille de sénateur d'après la  légende ...



D


Situation digne des plus grandes fresques romantiques de notre temps ! Amour, gloire et Beauté par exemple Quel
scénario ! Et quel peintre aussi... cette expression de légère pudeuR...



Répondre
S


L'amour &  la beauté sont du côté de Phryné, la gloire & le voyeurisme du côté des vieux sénateurs ...